• Soleil de minuit, késako ?

    Soleil de minuitJusqu'à ce qu'on vienne ici, au delà du cercle polaire, on pensait que le "soleil de minuit" était un phénomène extrêmement rare, se produisant une fois par an à un endroit précis du globe (au Cap Nord et au solstice)...il n'en est rien !

    A la demande générale, quelques explications...et nos plus jolies photos !

     

    Représentation du cercle polaire

    Le soleil de minuit est un phénomène auquel on peut assister lorsqu'on se trouve dans les régions Arctique ou Antarctique, au-delà des cercles polaires, où le Soleil peut être visible pendant 24 heures consécutives.

    Compte tenu de l'inclinaison de l'axe de la Terre sur le plan de son orbite, au cours de sa révolution annuelle, toutes les régions de la Terre ne sont pas éclairées de la même façon par le Soleil. En été par exemple, le Soleil éclaire le pôle Nord en permanence durant 6 mois. La situation inverse se produit au pôle Sud.

    À la latitude du Cercle Arctique (66°33' N) on peut observer le soleil de minuit à partir du solstice d'été. Durant quelques jours ou quelques semaines le Soleil ne se couche jamais à cette latitude et se trouve encore à 30° ou 40° d'élévation à minuit ou 1h du matin !

    La ville d'Hammerfest en Norvège (70°40' N) présente un site privilégié pour l'admirer dans de bonnes conditions. Au Cap Nord (Nordkapp, 71°10' N), le soleil de minuit se produit entre le 13 mai et le 29 juillet, à Bodo (67°17' N) il survient entre le 3 juin et le 8 juillet.

    (source : http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=8681)

    Soleil de minuit, kesako ?

    (cliquer pour agrandir)

    Concrètement, ce que ça veut dire pour nous c'est que nous n'avons pas vu la nuit depuis que nous avons passé le cercle polaire...c'est à dire que la journée s'étire depuis déjà 11 jours...et encore pour un moment ! (et oui! C'est très compliqué pour dormir ce "jour sans fin"...le soir on n'a pas sommeil...il fait vraiment jour tout le temps et si le ciel est dégagé, il fait soleil la nuit...!)

    Soleil de minuit, kesako ?

    (ces photos a été prises à minuit)

    Soleil de minuit, kesako ?

    Cela ne veut pas dire non plus que nous voyions les paysages féériques ci-dessous tous les soirs : il faut être près de la mer et orientés dans la bonne direction pour avoir le joli coucher de soleil sur la mer, hein !!! C'est assez facile : la mer est partout ici et, le soleil se "couche" au nord...on peut calculer son coup. (oui j'ai bien dit au nord : il est à l'est à 6h du matin, au sud à midi, à l'ouest à 18h et...au nord à minuit, puis il poursuit sa course vers l'est, etc...).

    Le plus difficile est de jongler avec la météo, parce que si le ciel est couvert (et la météo est un peu capricieuse ici), ben...on ne voit pas le soleil (comme partout vous me direz!). Alors le jeu consiste à choisir son spot pour la nuit en fonction des prévisions météo.

    Hier soir, on a particulièrement bien réussi : le spectacle était magique, merci la vie !

    Soleil de minuit, kesako ?Soleil de minuit, kesako ?

     

     

     

     

     

     

    Soleil de minuit, kesako ?

    Soleil de minuit, kesako ?

    Soleil de minuit, kesako ?

    Soleil de minuit, kesako ?

     

     

    Le jour polaire ou soleil de minuit... Le jour polaire est plus communément appelé soleil de minuit, c'est une période de l'année durant laquelle le Soleil ne se couche pas. Ce phénomène se produisant aux alentours du solstice d'été (juin dans l'hémisphère Nord, décembre dans l'hémisphère sud) aux hautes latitudes situées au-delà des cercles polaires arctique et antarctique. Le nombre de jours de 24 heures de clarté pendant lesquels ce phénomène a lieu augmente avec la latitude. Cette période dure qu'un jour au niveau du cercle polaire, à 66°34' et dure six mois aux pôles (90°) et a lieu en été (mars à septembre dans l'hémisphère Nord, septembre à mars dans l'hémisphère sud). Ainsi, le jour du solstice, aux pôles, le soleil reste constamment visible à une hauteur d'un peu plus de 23° dans le ciel. Du fait de l'inclinaison de l'axe de la Terre, toutes les régions de la Terre ne sont pas éclairées de la même façon par le Soleil au cours de l'année. Entre l'équinoxe de mars et septembre dans l'hémisphère Nord, le Soleil éclaire le pôle Nord en permanence. Le même phénomène se produit au pôle Sud entre l'équinoxe de septembre et mars. En réalité, en raison de la réfraction de la lumière du Soleil dans l'atmosphère, celui-ci est visible durant les 24 heures de la journée, au moment du solstice d'été, jusqu'à quelques dizaines de kilomètres en deçà du cercle polaire. Les villes de Tromsø (69°40' N) ou encore Hammerfest en Norvège (70°40' N) présentent un site privilégié pour admirer le soleil de minuit dans de bonnes conditions. Au Cap Nord (Nordkapp, 71°10' N), le soleil de minuit se produit entre le 13 mai et le 29 juillet, à Bodø (67°17' N) il survient entre le 3 juin et le 8 juillet. Dans l'hémisphère sud, ce phénomène n'est observable que sur le continent antarctique et dans les îles environnantes. Aux latitudes situées en dessous des cercles polaires, jusqu'à environ 60° de latitude Nord et sud, un autre phénomène se produit aux alentours du solstice d'été. Il s'agit de la nuit blanche, c'est-à-dire une nuit où le soleil, bien que couché, ne descend pas suffisamment sous l'horizon pour permettre à la nuit de devenir totalement noire. Il peut parfois y faire suffisamment clair pour pouvoir lire un livre sans avoir besoin d'une lumière artificielle. Ce phénomène est observable notamment au Nord de l'Écosse, à Reykjavik (Islande), Saint-Pétersbourg (Russie), Riga (Lettonie), Vilnius (Lituanie), Tallinn (Estonie) ou Helsinki (Finlande) et le long de toutes les côtes arctiques de la Russie, de la frontière finlandaise au détroit de Béring via le Nord de la Sibérie, ou encore à Anchorage (Alaska) et le grand-Nord du Canada ainsi que dans la majeure partie du sud du Groenland. Le phénomène débute théoriquement à 48°34' de latitude (légèrement inférieure à la latitude de Paris, qui est de 48°51'). À cette latitude le soleil s'abaisse tout juste à 18° sous l'horizon à minuit solaire le jour du solstice : c'est cette valeur de 18° qui définit la nuit noire. Au-delà de cette latitude le soleil reste à moins de 18° pendant une partie de la nuit plusieurs jours de part et d'autre du solstice. Plus on se rapproche du cercle Arctique, moins il s'abaisse sous l'horizon et plus ce nombre de jours augmente, et plus la nuit reste claire. Le phénomène inverse se produit en hiver. Au-delà du cercle Arctique, pendant une période centrée autour du solstice d'hiver et située entre l'équinoxe d'automne et de printemps et dépendant de la latitude, le Soleil ne se lève pas : c'est la nuit polaire.

    Pour en savoir plus : https://www.voyager-laponie.com/le-climat-en-laponie/jour-et-nuit-polaire.html
    Le jour polaire ou soleil de minuit... Le jour polaire est plus communément appelé soleil de minuit, c'est une période de l'année durant laquelle le Soleil ne se couche pas. Ce phénomène se produisant aux alentours du solstice d'été (juin dans l'hémisphère Nord, décembre dans l'hémisphère sud) aux hautes latitudes situées au-delà des cercles polaires arctique et antarctique. Le nombre de jours de 24 heures de clarté pendant lesquels ce phénomène a lieu augmente avec la latitude. Cette période dure qu'un jour au niveau du cercle polaire, à 66°34' et dure six mois aux pôles (90°) et a lieu en été (mars à septembre dans l'hémisphère Nord, septembre à mars dans l'hémisphère sud). Ainsi, le jour du solstice, aux pôles, le soleil reste constamment visible à une hauteur d'un peu plus de 23° dans le ciel. Du fait de l'inclinaison de l'axe de la Terre, toutes les régions de la Terre ne sont pas éclairées de la même façon par le Soleil au cours de l'année. Entre l'équinoxe de mars et septembre dans l'hémisphère Nord, le Soleil éclaire le pôle Nord en permanence. Le même phénomène se produit au pôle Sud entre l'équinoxe de septembre et mars. En réalité, en raison de la réfraction de la lumière du Soleil dans l'atmosphère, celui-ci est visible durant les 24 heures de la journée, au moment du solstice d'été, jusqu'à quelques dizaines de kilomètres en deçà du cercle polaire. Les villes de Tromsø (69°40' N) ou encore Hammerfest en Norvège (70°40' N) présentent un site privilégié pour admirer le soleil de minuit dans de bonnes conditions. Au Cap Nord (Nordkapp, 71°10' N), le soleil de minuit se produit entre le 13 mai et le 29 juillet, à Bodø (67°17' N) il survient entre le 3 juin et le 8 juillet. Dans l'hémisphère sud, ce phénomène n'est observable que sur le continent antarctique et dans les îles environnantes. Aux latitudes situées en dessous des cercles polaires, jusqu'à environ 60° de latitude Nord et sud, un autre phénomène se produit aux alentours du solstice d'été. Il s'agit de la nuit blanche, c'est-à-dire une nuit où le soleil, bien que couché, ne descend pas suffisamment sous l'horizon pour permettre à la nuit de devenir totalement noire. Il peut parfois y faire suffisamment clair pour pouvoir lire un livre sans avoir besoin d'une lumière artificielle. Ce phénomène est observable notamment au Nord de l'Écosse, à Reykjavik (Islande), Saint-Pétersbourg (Russie), Riga (Lettonie), Vilnius (Lituanie), Tallinn (Estonie) ou Helsinki (Finlande) et le long de toutes les côtes arctiques de la Russie, de la frontière finlandaise au détroit de Béring via le Nord de la Sibérie, ou encore à Anchorage (Alaska) et le grand-Nord du Canada ainsi que dans la majeure partie du sud du Groenland. Le phénomène débute théoriquement à 48°34' de latitude (légèrement inférieure à la latitude de Paris, qui est de 48°51'). À cette latitude le soleil s'abaisse tout juste à 18° sous l'horizon à minuit solaire le jour du solstice : c'est cette valeur de 18° qui définit la nuit noire. Au-delà de cette latitude le soleil reste à moins de 18° pendant une partie de la nuit plusieurs jours de part et d'autre du solstice. Plus on se rapproche du cercle Arctique, moins il s'abaisse sous l'horizon et plus ce nombre de jours augmente, et plus la nuit reste claire. Le phénomène inverse se produit en hiver. Au-delà du cercle Arctique, pendant une période centrée autour du solstice d'hiver et située entre l'équinoxe d'automne et de printemps et dépendant de la latitude, le Soleil ne se lève pas : c'est la nuit polaire.

    Pour en savoir plus : https://www.voyager-laponie.com/le-climat-en-laponie/jour-et-nuit-polaire.html
    Le jour polaire ou soleil de minuit... Le jour polaire est plus communément appelé soleil de minuit, c'est une période de l'année durant laquelle le Soleil ne se couche pas. Ce phénomène se produisant aux alentours du solstice d'été (juin dans l'hémisphère Nord, décembre dans l'hémisphère sud) aux hautes latitudes situées au-delà des cercles polaires arctique et antarctique. Le nombre de jours de 24 heures de clarté pendant lesquels ce phénomène a lieu augmente avec la latitude. Cette période dure qu'un jour au niveau du cercle polaire, à 66°34' et dure six mois aux pôles (90°) et a lieu en été (mars à septembre dans l'hémisphère Nord, septembre à mars dans l'hémisphère sud). Ainsi, le jour du solstice, aux pôles, le soleil reste constamment visible à une hauteur d'un peu plus de 23° dans le ciel. Du fait de l'inclinaison de l'axe de la Terre, toutes les régions de la Terre ne sont pas éclairées de la même façon par le Soleil au cours de l'année. Entre l'équinoxe de mars et septembre dans l'hémisphère Nord, le Soleil éclaire le pôle Nord en permanence. Le même phénomène se produit au pôle Sud entre l'équinoxe de septembre et mars. En réalité, en raison de la réfraction de la lumière du Soleil dans l'atmosphère, celui-ci est visible durant les 24 heures de la journée, au moment du solstice d'été, jusqu'à quelques dizaines de kilomètres en deçà du cercle polaire. Les villes de Tromsø (69°40' N) ou encore Hammerfest en Norvège (70°40' N) présentent un site privilégié pour admirer le soleil de minuit dans de bonnes conditions. Au Cap Nord (Nordkapp, 71°10' N), le soleil de minuit se produit entre le 13 mai et le 29 juillet, à Bodø (67°17' N) il survient entre le 3 juin et le 8 juillet. Dans l'hémisphère sud, ce phénomène n'est observable que sur le continent antarctique et dans les îles environnantes. Aux latitudes situées en dessous des cercles polaires, jusqu'à environ 60° de latitude Nord et sud, un autre phénomène se produit aux alentours du solstice d'été. Il s'agit de la nuit blanche, c'est-à-dire une nuit où le soleil, bien que couché, ne descend pas suffisamment sous l'horizon pour permettre à la nuit de devenir totalement noire. Il peut parfois y faire suffisamment clair pour pouvoir lire un livre sans avoir besoin d'une lumière artificielle. Ce phénomène est observable notamment au Nord de l'Écosse, à Reykjavik (Islande), Saint-Pétersbourg (Russie), Riga (Lettonie), Vilnius (Lituanie), Tallinn (Estonie) ou Helsinki (Finlande) et le long de toutes les côtes arctiques de la Russie, de la frontière finlandaise au détroit de Béring via le Nord de la Sibérie, ou encore à Anchorage (Alaska) et le grand-Nord du Canada ainsi que dans la majeure partie du sud du Groenland. Le phénomène débute théoriquement à 48°34' de latitude (légèrement inférieure à la latitude de Paris, qui est de 48°51'). À cette latitude le soleil s'abaisse tout juste à 18° sous l'horizon à minuit solaire le jour du solstice : c'est cette valeur de 18° qui définit la nuit noire. Au-delà de cette latitude le soleil reste à moins de 18° pendant une partie de la nuit plusieurs jours de part et d'autre du solstice. Plus on se rapproche du cercle Arctique, moins il s'abaisse sous l'horizon et plus ce nombre de jours augmente, et plus la nuit reste claire. Le phénomène inverse se produit en hiver. Au-delà du cercle Arctique, pendant une période centrée autour du solstice d'hiver et située entre l'équinoxe d'automne et de printemps et dépendant de la latitude, le Soleil ne se lève pas : c'est la nuit polaire.

    Pour en savoir plus : https://www.voyager-laponie.com/le-climat-en-laponie/jour-et-nuit-polaire.html
    « Journée farniente dans la Val'Pat MobileDans les îles sauvages du Nordland : Les Vesteralen »

  • Commentaires

    1
    cachou2nice
    Vendredi 1er Juin à 08:42

    Hello !

    Merci pour toutes ces magnifiques photos.

    J'adore la dernière....bonne continuation. Je suis just jalouz !!

    Mais ici c'est pas mal non plus pour moi, c'est l'effervescence avant le grand saut dans l'arène d'Avignon !  préparation de la dernière représentation niçoise (le 13/06), conférences de presse, fignolage des costumes, couture, essayages... Tout part à Avignon le 20/06 (décor, accessoires et costumes). Pour nous, l'installation au théâtre et à la villa le 3/07.

    Au plaisir de lire votre prochaine publication.

    bisous+++ et à bientôt

    Léa

    2
    Vendredi 1er Juin à 08:52

    Coucou Léa ! Ouiiiii...j'ai vu ça ! C'est génial !!! Avignon...quelle belle aventure ! J'imagine l’effervescence, en effet ! De notre côté...toujours magique...on traîne encore un jour dans les îles Vesteralen (article à venir) et puis on prendra la bateau pour rejoindre les îles Lofoten...sans doute les plus touristiques de Norvège...on espère juste qu'il n"y aura pas encore trop de monde !

    Bises et à très vite



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :